Progammation PNL

C’est quoi la PNL ?

La PNL ou programmation neuro-linguistique a été créée aux Etats-Unis dans les années 1970. C’est John Grinder (linguiste et psychologue) et Richard Bandler (mathématicien et praticien en Gestalt-thérapie) qui ont proposé les bases de cette discipline aujourd’hui mondialement reconnue.

La PNL est une approche originale du fonctionnement humain. On pourrait définir la pnl comme l’art de l’excellence personnelle et interpersonnelle. Elle s’appuie essentiellement sur l’observation du comportement humain. Son originalité consiste à être orientée sur le « COMMENT » plutôt que sur le « POURQUOI ». La PNL est un modèle génératif de la communication, de l’apprentissage et du changement.

La PNL s’utilise pour le développement personnel, en entreprise, en éducation, en santé et dans tout autre secteur d’activité. À ce titre, la PNL est centrée sur la détection et le développement des potentialités humaines.

Que signifie le mot PNL ?

Programmation

Tout au long de notre existence, nous nous programmons en mettant en place des répertoires de données composées de notre façon de penser, de ressentir et de nous comporter. Nous utilisons ces répertoires dans différentes situations de notre vie. Nous pouvons, à ce titre, faire une analogie avec le matériel informatique : nous avons tous un cerveau et un système nerveux (Hardware); ce qui change, ce sont les programmes (Software) dont nous disposons pour nous servir de ce matériel. Ainsi fonctionne mentalement chaque individu.

Neuro

La capacité de nous programmer repose sur notre activité neurologique. C’est parce que nous possédons un cerveau et un système nerveux que nous sommes capables de penser, de percevoir notre environnement, de sélectionner nos comportements, et de ressentir les choses. Les procédures du travail de la PNL agissent directement sur notre organisation neurologique.

Linguistique

Le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. En effet, le discours d’une personne est riche en informations sur la manière dont celle-ci construit ses expériences de la vie. Grinder et Bandler, fondateurs de la PNL, ont étudié les relations entre le langage et la pensée et ont transposé ces connaissances dans le domaine pratique de la communication. Puis ils ont élargi ces notions à l’étude du langage non-verbal, qui n’est autre que la PNL.

Quelques hypothèses de travail de la PNL

On ne peut pas ne pas communiquer, et la manière dont on communique est parfois plus importante que ce que l'on dit...

La carte n'est pas le territoire, c'est à dire que notre vision de la réalité n'est pas la réalité elle-même mais souvent une toute petite partie, ce que nous montrent "les filtres" de notre éducation, de nos croyances, de notre état d'esprit,..etc.

Nous avons en nous toutes les ressources dont nous avons besoin, soit dans un autre contexte de notre vie. Sinon, nous pouvons aller les chercher ailleurs, chez quelqu'un d'autre.

Tout comportement obéit à une intention positive, et ce sera un hypothèse essentielle pour amener le changement.

Chacun fait toujours le meilleur choix possible au moment où il le fait, en fonction de ses possibilités du moment, de ses connaissances et d'autres critères personnels...

Il n'y a pas d'échec, il n'y a que du "retour d'information", et l'absence de résultat n'est que l'occasion d'apprendre à procéder différemment.

Les parties de la personnalité

A l'instar de la gestalt-thérapie, de la psychosynthèse ou de la psychanalyse, on considèrera en PNL que l'individu est composé d'un ensemble de "parties" plus ou moins harmonieuses. On peut également parler de "tendances", de "cotés" de soi ou de facettes de la personnalité. Cette manière de voir relativise les problèmes et permet de les régler plus facilement en les circonscrivant à une partie de la personnalité...

Autrement dit, nous avons vieilli, mais certaines parties de nous-mêmes peuvent rester "bloquées" à une période de notre vie (enfance, adolescence...) et continuent à fonctionner de la même manière . Des techniques PNL vont permettre de communiquer avec ces parties de manière à ce qu'elles trouvent des réponses positives plus adaptées à leur véritable objectif.

Le travail sur les croyances

Une croyance est une affirmation personnelle que nous pensons vraie. (Il s'agit, bien entendu, ici, de croyances sur ses capacités, ce qui est vrai pour nous, qui nous pensons être, ce que nous pensons possible, réalisable, etc...)

L'ensemble des croyances d'une personne est construit en un système cohérent qui constitue son "modèle du monde".

La PNL considère qu'on ne pourra modifier un comportement, changer, évoluer, que lorsque la personne sera intérieurement en accord avec cet objectif et croira que c'est possible, "bien", juste, etc... Autrement dit, lorsque aucune croyance ne l'empêchera.

On cherchera à identifier les croyances en questionnant : pourquoi?, ou bien : Qu'est ce qui empêche? Qu'est ce que ça signifie? Qu'est ce que vous craignez ?

De nombreuses techniques PNL permettent de travailler à modifier les croyances.

Comment se passe une séance en utilisant la PNL ?

Le thérapeute PNL s'attachera d'abord à définir la situation présente (Que se passe t-il?) en cherchant à comprendre comment fait la personne pour se créer son problème (et non à écouter les détails de sa vie), ensuite il aidera la personne à définir ses objectifs (Que voulez-vous?) en vérifiant son coté positif, le contexte (où, quand, comment?), s'il est réalisable, ce qu'il va apporter d'encore plus important, s'il dépend uniquement d'elle et surtout les avantages à la situation actuelle et les inconvénients éventuels de l'objectif. Enfin il recherchera de quoi la personne à besoin (les ressources , savoir-faire...) ou ce qui l'empêche de d'atteindre cet objectif.

Ne restera alors plus, pour le thérapeute qu'à appliquer la ou les techniques pour franchir le pas et ... atteindre l'objectif (en général entre 2 et 10 séances) en puisant dans la véritable "boite à outils" des techniques de PNL.

Que peut-on solutionner avec la PNL ?

Le champ d'application de la PNL est vraiment très large et va des problèmes comportementaux (dépendances, tabac, alcool, boulimie, anorexie, jeu,...), aux phobies en tout genre, en passant par le stress, la dépression, l'anxiété, la timidité, les peurs, l'impulsivité, les crises de colère, les compulsions, la procrastination, le deuil, la dyslexie, une mauvaise orthographe, la difficulté à mémoriser, l'insomnie, les traumatismes de vie, les cauchemars, les conflits intérieurs, le mal de vivre, etc ... Elle peut aussi aider à se motiver, d'où son utilisation dans la préparation mentale des sportifs, le coaching, le management, la formation, l'apprentissage, l'éducation et permet de renforcer la confiance en soi, le sentiment d'ÊTRE, tellement utile. Son apport comme aide à la guérison ne se discute même plus, les allergies sont un des troubles les plus faciles et rapides à solutionner, tout comme l'asthme, les migraines, les maladies de peau (psoriasis, eczéma...) et quantité d'autres problèmes de santé où elle apporte au minimum une amélioration.